MK SECURITE EST
AGREE INCERT

logo Incert

APPELEZ 04 367 51 82

Principales obligations légales imposées à l'utilisateur

En savoir plus...

Quelques conseils pour éviter les fausses alarmes

En savoir plus...

Déduction fiscale majorée pour les investissements en sécurité

En savoir plus...

Texte relatif à la Commission de la protection de la vie privee

En savoir plus...
get Adobe reader

Information

On a changé nos cambrioleurs!

C'est ce qui ressort d'une étude de la police fédérale qui passe sous la loupe les quelque 50.000 vols par effraction commis chaque année en Belgique. Un chiffre impressionnant et pourtant à la baisse. Il en resort que, désormais, les voleurs préfèrent opérer de jour, plutôt en ville, et jettent leur dévolu sur les objects faciles à écouler : les bijoux, par exemple. Pour faire échec aux malandrins, il existe cependant des solutions!

 

Article de la Dernière Heure

Les voleurs attaquent

Il y a 3 ans encore, ils se faufilaient la nuit. A présent, les cambrioleurs n'ont peur de rien et attaquent en plein jour.

BRUXELLES - L'an dernier, plus de 50.000 cambriolages ont été constatés en Belgique. Bien que le nombre soit en diminution par rapport aux années record (2001, 2002) ou plus de 70.000 vols avaient été enregistrés, il s'agit tout de même d'un phénomène qui méritait d'être analysé soigneusement par la police fédérale. C'est chose fait et le résultat est à la hauteur des recherches puisqu'un changement radical dans le comportement des voleurs a été constaté : ils ne se faufilent plus la nuit dans les appartements ou maison. Au contraire, ils agissent en plein jour et davantage en ville.

Mais qui sont ces voleurs audacieux. Dans un quart des cas, ils appartiennent à ce que l'on appelle des bandes itinérantes. C'est à dire des hommes (principalement) qui viennent en Belgique pour quelques mois, le temps, si l'on peut écrire, de se remplir les poches. Au départ, ils n'étaient pourtant pas toujours venus chez nous dans le but de commettre des délits. Ils pensaient trouver facilement du travail, même au noir. Mais faute d'argent, ils se sont retournés vers le gain facile : le cambriolage.


Selon l'analyse faite par la police fédérale, 69% des auteurs itinérants proviennent de Roumanie, d'Albanie, d'ex-Yougoslavie, essentiellement de Serbie. Une fois fortune faite, et ce sont eux qui l'ont déclaré lors des interrogatoires, ils rentrent dans leur pays d'origine ou ils sont considérés comme des rois. C'est ce retour chez eux qui les différencie des Gitans (non considérés comme voleurs itinérants puisqu'ils s'installent dans des camps) qui sont, eux aussi, régulièrement interpellés pour des cambriolages.


Quand volent-ils? Selon lles analyses effectuées sur trois années, il est clair que le choix des cambriolages se porte sur les mois d'hivers (novembre, décembre et janvier). Période à laquelle il fait noir plus tôt. On remarque qu'en décembre, par exemple, il y a deux fois plus de vols dans habitation qu'en juillet, soit 6.098 faits contre 3.764.

A quel heure? Alors qu'avant 2003, les cambriolages étaient commis la nuit essentiellement entre 2 et 5h, on a remarqué dés 2004 une évolution. On observe un glissement de la tranche horraire vers l'après midi, soit entre 16h et 20h.

Que dérobent-ils? Ici, c'est plutôt le statu quo. Le butin dérobé ne varie guère au fil des années. Ce sont toujours les bijoux qui ont les faveurs des cambrioleurs itinérants. Dans 33% des cas, les voleurs s'en emparent alors qu'ils n'emportent de l'argent que dans 10% des cas. Les appareils multimédias arrivent en troisière position.

Qui sont les victimes? les cambrioleurs arrêtés ont expliqué agir au hazard. Ils vont dans une région et s'attaquent aux maisons sans discernement. Celles qui n'ont pas d'alarme, ou il n'y a pas de lumière, ni détecteur de mauvements et pas de chien... Raison pour laquelle la violence est rarement utilisée.

Article de la Dernière Heure

Désormais en plein jour

Des bandes de plus en plus petites

 

 

BRUXELLES - Les voleurs itinérants agissent donc la journée, de préférence en hiver, et s'emparent principalement de bijoux. Oui, mais comment agissent-ils ?


Selon les analyses effectuées par la police fédérale sur base des auditions des cambrioleurs faisant partie des bandes itinérantes, on remarque un point essentiel : le caractère aléatoire de leur vol. Ces malfrats n'arrivent pas dans un quartier bien défini, situé à l'écart des grandes villes. Au contraire, ils s'attaquent à des habitations en zone urbaine et délaissent les communes rurales.
Dès qu'une maison paraît vide, ils s'y engouffrent et dérobent les biens facilement écoulables et peu identifiables : les bijoux. Rares sont les victimes qui possèdent les documents permettant de certifier que le bijou, la montre, la bague, le collier leur appartiennent réellement. Et les conséquences sont importantes puisque, lors de perquisitions, les bijoux retrouvés parfois par kilos ne peuvent être rendus à qui de droit, faute de preuve.


Agissant çà et là, au gré des opportunités/les malfrats ont néanmoins évolué. Alors qu'en 2003 ils agissaient en bandes composées de 20 membres en moyenne et commettant un important nombre de faits, à présent ils sont moins nombreux. Les bandes sont composées de deux ou trois personnes et ne commettent qu'un petit nombre de vols.


Une évolution liée aux arrestations effectuées au fil des années. En 2003, la police a interpellé 10 bandes d'auteurs itinérants; en 2004, 61 bandes et 80 en 2005, idem en 2006. Les malfrats ont donc dû s'adapter et changer leur fusil d'épaule en s'attaquant à leur cible de manière différente. Le jour, en ville et de manière moins visible.


Les grosses opérations de police (Fipa), la présence policière dans les rues la nuit ont donc eu un impact sur ce type de criminalité. Interpellés rapidement, les voleurs n'ont pas eu le temps d'étendre leur organisation criminelle.


Enfin, la police fédérale explique également cette tendance à la baisse par la collaboration avec les pays concernés : la Roumanie, l'Albanie, la Serbie. Petit à petit, au fil des années, grâce à l'échange d'informations, la police a pu. s'attaquer à une chaîne complète d'auteurs : le voleur, le receleur et mettre à mal le circuit de blanchiment dans ces pays. La boucle est ainsi presque bouclée...

 
Bien évidemment, la police ne baisse pas les bras puisque la moyenne des cambriolages reste tout de même de 50.000 par an. Les contrôles seront toujours aussi nombreux, et la police compte sur un nouvel allié: le voisinage, qui pourra les alerter en cas de comportement suspect.

 

Dès qu'une maison paraît vide, les cambrioleurs s'y engouffrent et dérobent les biens facilement écoulables et peu identifiables : les bijoux, en particulier, excitent leur convoitise.

Article de la Dernière Heure

Conseils pratiques

BRUXELLES - Que faire pour éviter d'être victime d'un cambriolage ? Voici les conseils de police.


1. Vos fenêtres ne sont pas des vitrines de magasin. N'exposez pas d'objets attrayants tels que du matériel hi-fi ou vidéo, des antiquités au regard de tous les passants. Placez vos bijoux et autres objets de valeur en sécurité dans un coffre.


2. Ne montrez pas de signes visibles de votre absence. Donnez des signes visibles de votre présence et assurez à votre habitation une apparence d'occupation. Ne laissez pas, sur votre porte, de petits messages signalant votre absence. En soirée, laissez une lampe allumée. Lorsque vous partez en vacances, demandez à quelqu'un à qui vous faites confiance de vider votre boîte aux lettres, d'abaisser et de remonter régulièrement les volets ou de tondre la pelouse.


3. Fermez vos portes et fenêtres. Un voleur n'a besoin que d'une dizaine de minutes environ pour dérober, dans votre domicile, jardin et garage compris, un de vos biens (bijoux, argent, chèques ou objet de valeur).


4. Soyez toujours attentif à vos clés. Ne cachez jamais vos clés dans les endroits classiques : sous le paillasson, dans le bac à fleurs... Ne laissez pas traîner vos clés, par exemple, dans votre voiture. N'indiquez pas vos noms et adresse sur votre porte-clés.


5. Ne laissez pas à portée de main des cambrioleurs des objets (échelle, petits outils, etc.) pouvant faciliter leur intrusion.


6. Aménagez les alentours de votre habitation de manière que tous les côtés de celle-ci soient visibles.


7. Marquez et photographiez vos biens de valeur. . L'apposition d'un code sur ou à l'intérieur d'objets de
valeur facilitent leur identification en cas de vol.


8. De simples systèmes de fermeture de qualité peuvent faire perdre un temps précieux aux cambrioleurs. Il est élémentaire de vérifier la protection de vos portes et fenêtres.

 

Article de la Dernière Heure

Etablir son devis

Evaluation

Information